DÉBARRAS : NOUVELLE STAR DE LA RÉNOVATION

En ces temps de rentrée, on a envie de partir sur de nouvelles bases, de ranger, de réorganiser, de se débarrasser.

Bref, d’optimiser son environnement immédiat pour plus de confort et donc de bonheur…

SE DÉBARRASSER D’UN DÉBARRAS…

Dans les maisons, voire dans les grands appartements, il n’est pas rare de découvrir un espace où se retrouve entreposé tout et n’importe quoi. Autant d’espace perdu alors que le gain de place et l’optimisation de rangement gagne les esprits et même les rêves !

Un débarras peut se révéler embarrassant. Dès lors, comment se débarrasser d’un coin nommé vulgairement « débarras ». Un espace qui, en terme de volume, peut aller du simple placard au véritable cellier. Il se trouve que j’ai récemment redonné vie à ce qui était un cellier – débarras, rénovant au passage l’accès à celui-ci via un escalier.

Le but était d’en faire un lieu de vie convivial. Celle-ci est maintenant une petite chambre d’ami aussi bien qu’un bureau ET un espace de rangement ! Comme quoi, tout est possible en termes de rénovation.

UN CONTEXTE QUI N’ATTENDAIT QUE SA RÉNOVATION

 Dans cette maison des années 50, l’étage dit d’habitation se situe au premier niveau, le rez-de-chaussée étant réservé à deux garages jouxtant un cellier de 10 mètres carrés… devenu au fil des années un véritable débarras.

À l’origine du projet : la transformation de ce cellier et son accès depuis le 1er étage, avec un double objectif : obtenir une pièce à vivre (bureau / chambre d’ami) et valoriser ces 10 m², pour en faire une réelle valeur ajoutée.

Les murs de la pièce sont totalement isolés avec de la laine de bois. Un faux plafond (isolation phonique en laine de bois également) a été réalisé, permettant l’intégration de spots. Les escaliers étaient en béton recouverts d’une ancienne peinture. Le lieu possède une fenêtre, mais bas de plafond (ancien lattis en partie défoncé). Le sol était une dalle brute tout comme les murs. La pièce, sombre, était franchement peu accueillante.

UNE PIÈCE EN PLUS

Les escaliers ont été habillés par un menuisier qui a réalisé des marches en hêtre sur mesure. Il a fallu trois jours de travail pour la seule pose des marches.

Le sol de la pièce arbore maintenant un carrelage, donc les joints sont délibérément blancs cassés et non pas gris comme de coutume. Le but étant de renforcer l’apport de lumière dans cette pièce.

L’éclairage justement se fait par détection de présence depuis les escaliers, notamment pour l’usage du frigo/congélateur et des rangements. Ensuite, pour une utilisation en tant que bureau et/ou chambre, des interrupteurs classiques ont été ajoutés permettant de gérer la luminosité à sa convenance. La couleur de la peinture a été choisie spécifiquement pour apporter de la lumière et amplifier le volume.

Aujourd’hui, ce lieu rénové se compose de rangements intégrés avec réfrigérateur, congélateur, rangements pour la nourriture : tout ce qui se trouvait dans l’ancien cellier est rangé de manière rationnelle et invisible dans des placards. Ces derniers ont été réalisés en médium pour être peints comme les murs. Hop ! ni vu ni connu.

Le bureau fait 3 m de long et 60 cm de profondeur. Malgré sa longueur, il n’a pas de pieds… Pas de panique, il est fixé sur les côtés latéraux ainsi qu’en son centre grâce à une équerre en métal invisible, posée derrière le placo pour éviter le fléchissement du plateau. Le lit est un canapé futon pliant. C’est devenu un lieu de discussion chaleureux, dans tous les sens du terme puisque le chauffage central a même été installé !

Coût total des travaux de rénovation :

20 K€ incluant l’escalier, le cellier et tous les aménagements sur mesure.

Ce fut un peu « 2018 l’odyssée de l’espace perdu ». Avec une happy end, puisque le gain de place apporté par cet ancien débarras, s’est soldé par une nouvelle chambre, un nouveau bureau et des rangements conséquents sur mesure. A star is born ! Un lieu devenu quasiment The place to be pour toute la famille…

Tout le monde est gagnant : aussi bien les occupants de l’habitat qui peuvent trouver là un lieu supplémentaire de calme et de repos pour s’isoler, que la valeur elle-même dudit habitat, ce dernier pouvant être compté comme une vraie pièce de plus.

Vous avez un débarras dans un coin quelque part ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Contact

Grenoble
Rénovation

1 rue du mont froid
38100 Grenoble
Tél. 06 11 83 48 21

Catherine Monnet, architecte d’intérieur et maître d’œuvre. Je vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet : déterminer la faisabilité du projet, penser les volumes, imaginer des ouvertures, réaliser les plans en 2D, vous présenter les photos virtuelles, effectuer les démarches administratives, assurer le suivi du chantier…

Saisissez le résultat de l'addition. Ceci est une sécurité anti-spam.