Chalet : modernité et tradition dans un contexte idyllique !

Le chalet de montagne est par essence pensé et conçu comme un refuge. Pour les montagnards à temps plein, le chalet protège des éléments et devient une sorte de bulle de chaleur et de bon vivre dans un environnement hostile. Pour les citadins qui viennent y passer quelques jours loin des bureaux et de leurs collègues, le chalet est un endroit hors du temps, où les maîtres mots sont confort, dépaysement et aventure.

Autant dire que cette construction est un véritable défi, car elle doit marier fonctionnalité et sensations. 

Une brève histoire du chalet

Le terme chalet recouvre une variété de constructions, allant des fromageries alpines aux habitations fermières, plus bas dans la montagne. Souvent, la pierre est préférée au bois quand il s’agit de lieux de production. Le bois a progressivement remplacé la pierre comme principal matériau de construction pour les habitations alpines, pour des raisons de coût et de flexibilité (habitations démontables). Le choix des matériaux, le terrain difficile et les conditions de vie des populations ont tous déterminé l’architecture type « chalet », devenue au XIXème siècle chic et tendance, au point de voir des « faux » chalets en Angleterre et aux Etats-Unis, comme autant de lieux de villégiature pour les élites.

Le pittoresque de l’architecture chalet occulte souvent deux éléments fondamentaux qui ont fait que ce type d’habitation se soit répandu. Premièrement, le faible coût permettait aux populations rurales, généralement peu intégrées au circuit de l’argent, de se procurer un habitat solide pour peu. L’essor du chalet de montagne a contribué non seulement à l’affirmation d’identités régionales et nationales (Savoie, Haute-Savoie, Suisse, Oisans, etc) mais aussi de créer un espace de transition entre l’urbanité et la ruralité dans les Alpes, participant à l’essor économique de cette région.

Découvrir la vie de chalet à moindre coût

De plus en plus d’amateurs de la vie de montagne optent pour des solutions de rénovation et extension de chalets, plutôt que d’en construire de nouveaux.

Le coût d’une construction neuve est souvent prohibitif, à cause des espaces limités, de la demande de foncier très supérieure à l’offre, et des aménagements nécessaires. La rénovation permet non seulement d’acquérir un chalet pour moins cher, mais aussi si on le souhaite de préserver la patine alpine qui fait son charme !

C’est le cas dans l’exemple ci-contre, avec une extension et réhabilitation d’un chalet ancien dans le Vercors au pied du Mont Aiguille qu’on aperçoit au fond.

Compte tenu des réglementations, des matériaux et des pratiques de construction, certains facteurs importants sont à prendre en compte pour réussir sa rénovation, son extension, car un chalet est bien plus qu’une simple maisonnette en bois sur un flanc de montagne enneigé !

L’esthétique du chalet se place en symétrie de sa fonctionnalité : si sa silhouette s’intègre aussi bien au paysage, c’est parce que chaque élément a une fonction objective. Les matériaux utilisés sont souvent locaux, et les différents ornements (toits, balcons) contribuent à rendre le chalet viable.  

Le chalet est une merveille de technicité et d’inventivité ! 

Toute rénovation doit commencer par une analyse précise de la composition des murs (bois, pierre, parpaing, béton, etc). Selon les époques, les matériaux utilisés ont changé, et un exercice de rénovation efficace et esthétiquement plaisant intègre une combinaison de matériaux . Cela permettra aussi de mieux isoler votre chalet, rendant ainsi votre habitation bien plus confortable et énergiquement responsable (d’autant plus qu’il existe des aides régionales à l’isolation). Selon le style architectural, la composition des murs et votre budget, il existe plusieurs solutions d’isolation.

La toiture est l’élément le plus technique de la réhabilitation. La rudesse de l’environnement alpin expose les toitures à des écarts de températures, à des charges de neige et à des précipitations souvent extrêmes qui nécessitent l’intervention d’un professionnel, pour prendre en charge la composition et l’altitude. Au-delà de 900 m , la double toiture ventilée est une exigence. Elle dissocie la surface protectrice et isolante de celle qui supporte la neige et les écarts de température.

Enfin, pour l’aménagement intérieur, la mixité des matériaux permet à la fois de conserver l’histoire du lieu et d’y apporter une touche de modernité, un certain cachet et du confort.

Contact

Grenoble
Rénovation

1 rue du mont froid
38100 Grenoble
Tél. 06 11 83 48 21

Catherine Monnet, architecte d’intérieur et maître d’œuvre. Je vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet : déterminer la faisabilité du projet, penser les volumes, imaginer des ouvertures, réaliser les plans en 2D, vous présenter les photos virtuelles, effectuer les démarches administratives, assurer le suivi du chantier…

Saisissez le résultat de l'addition. Ceci est une sécurité anti-spam.